samedi 24 octobre 2015

Nishida Kitarō 西田幾多郎 (1870–1945)

Par Simon Ebersolt

Voir le PDF

Nishida Kitarô zenshû 西田幾多郎全集 (Œuvres complètes de Nishida Kitarô), éd. Abe Yoshishige 安倍能成 et al., 19 vol., Tôkyô, Iwanami shoten 岩波書店, 1965-1966. [en abrégé NKZ, avec indication du volume en chiffres romains]

Nishida tetsugaku senshû 西田哲学選集 (Œuvres choisies de la philosophie de Nishida), dir. Ueda Shizuteru 上田閑照, 9 vol., Kyôto, Tôeisha 燈影舎, 1998.

Nishida Kitarô zenshû 西田幾多郎全集 (Œuvres complètes de Nishida Kitarô), éd. Takeda Atsushi 竹田篤司 et al., 22 vol., Tôkyô, Iwanami Shoten, 2002-2009 (nouvelle édition des œuvres complètes de Nishida).

I) Textes de Nishida traduits en français :

« Dieu », trad. par Girard Frédéric, in Cahiers pour un temps : écritures japonaises, Centre Georges Pompidou, 1986 ; trad. de la section « Kami » du chapitre « Shûkyô » 宗教 (La religion) de : Zen no kenkyû 善の研究, Tôkyô, Iwanami shoten, 1911 (NKZ I, p. 178-189).

La culture japonaise en question, trad. par Lavelle Pierre, Paris, Publications Orientales de France, 1991 ; trad. de : Nihon bunka no mondai 日本文化の問題, Tôkyô, Iwanami shoten, 1940 (NKZ XII, p. 275-394).
« L’Essence nationale du Japon », trad. par Lavelle Pierre, in Cent ans de pensée au Japon, t. II, éd. Allioux Yves-Marie, Arles, Philippe Picquier, 1996, p. 83-114 ; trad. de « Kokutai » 国体, in Tetsugaku kenkyû 哲学研究 (Recherches philosophiques), septembre 1944 (NKZ XII, p. 397-434).
Essai sur le bien, chapitres I & II, trad. par Oshima Hiroshi, Bordeaux, Osiris, 1997 ; trad. des deux premiers chapitres de : Zen no kenkyû, op. cit. (NKZ I, p. 3-101).
Rassemblées dans Encyclopédie philosophique universelle. Le Discours philosophique, dir. Jean-François Mattéi, Paris, PUF, 1998, les traductions suivantes ont été réalisées par Frédéric Girard :
« La nature libre de la langue japonaise », p. 605 ; trad. de : « Kokugo no jizaisei » 国語の自在性, in Kokugo joshiyô 国語 女子用 (Le japonais pour les filles), Tôkyô, Iwanami shoten, juillet 1938 ; repris dans Zoku Shisaku to taiken 思索と体験 (La pensée et le vécu, suite), Tôkyô, Iwanami shoten, 1937 (NKZ XII, p. 152-153).
« La beauté de la calligraphie », p. 605-606 ; trad. de : « Sho no bi » 書の美, in Tokuun 徳雲 (Nuage de vertu), mai 1930 ; repris dans Zoku Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ XII, p. 150-151).
« L’expérience pure », p. 606-607 ; trad. partielle du chapitre I de : Zen no kenkyû, op. cit.
Logique du lieu et vision religieuse du monde, trad. par Sugimura Yasuhiko et Cardonnel Sylvain, Bordeaux, Osiris, 1999 ; trad. de : « Bashoteki ronri to shûkyôteki sekaikan » 場所的論理と宗教的世界観, in Tetsugaku ronbunshû dai nana 哲学論文集 第七 (Recueil d’articles de philosophie, t. VII), Tôkyô, Iwanami shoten, 1946 (NKZ XI, p. 371-464).
« Une étude sur le bien », trad. par Stevens Bernard, in Revue philosophique de Louvain 1, 1999, p. 19-29 ; republiée dan B. Stevens, Invitation à la philosophie japonaise. Autour de Nishida, Paris, CNRS, 1999, p. 199-208 ; trad. des préfaces et du chapitre I de : Zen no kenkyû, op. cit.
Rassemblées dans Logique du lieu et dépassement de la modernité. Volume 1 Nishida : La mouvance philosophique, dir. Augustin Berque, Bruxelles, Ousia, 2000, les traductions suivantes ont été réalisées par Frédéric Girard :
« Shinran le pauvre d’esprit à demi tonsuré », p. 237-243 ; trad. de : « Gutoku Shinran » 愚禿親鸞, in Shûsokan 宗祖観 (La vision du patriarche), avril 1911 ; repris dans Shisaku to taiken 思索と体験 (La pensée et le vécu), Tôkyô, Iwanami shoten, 1915 (NKZ I, p. 407-409).
« À propos de ma logique », p. 243-244 ; trad. de : « Watashi no ronri ni tsuite » 私の論理について, in Tetsugaku kenkyû, avril 1946 ; repris dans Zoku shisaku to taiken igo 「続 思索と体験」 以後 (Après La pensée et le vécu, suite), Tôkyô, Iwanami shoten, mars 1948 (NKZ XII, p. 265-266).
Rassemblées dans Nishida Kitarô, Le jeu de l’individuel et de l’universel, Paris, CNRS, 2000, les traductions suivantes ont été réalisées par Jacynthe Tremblay :
« Logique prédicative », p. 159-188 ; trad. de : « Jutsugoteki ronrishugi » 述語的論理主義, in Shisô 思想 (La Pensée), avril 1928 ; repris dans Ippansha no jikakuteki taikei 一般者の自覚的体系 (Le système des universels conformément à l’auto-éveil), Tôkyô, Iwanami shoten, 1930 (NKZ V, p. 58-97).
« Le monde intelligible », p. 189-228 ; trad. de : « Eichiteki sekai » 叡智的世界, in Tetsugaku kenkyû, octobre 1928 ; repris dans Ippansha no jikakuteki taikei, op. cit. (NKZ V, p. 123-185).
« La position de l’individuel dans le monde historique », p. 229-274 ; trad. de : « Rekishiteki sekai ni oite no kobutsu no tachiba » 歴史的世界に於ての個物の立場, in Shisô, août-septembre 1938 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai san 哲学論文集 第三 (Recueil d’articles de philosophie, t. III), Tôkyô, Iwanami shoten, 1939 (NKZ IX, p. 69-146).
Le lieu, trad. par Kobayashi Reiko, Bordeaux, Éditions Osiris, 2002 ; trad. de : « Basho » 場所, in Tetsugaku kenkyû, juin 1926 ; repris dans Hataraku mono kara miru mono e 働くものから見るものへ (De ce qui agit à ce qui voit), Tôkyô, Iwanami shoten, 1927 (NKZ IV, p. 208-289).
Rassemblées dans Nishida Kitarô, L'Éveil à soi, Paris, CNRS Éditions, 2003, les traductions suivantes ont été réalisées par Jacynthe Tremblay :
« Le temporel et l’intemporel », p. 55-70 ; trad. de : « Jikanteki naru mono oyobi hijikanteki naru mono » 時間的なるもの及び非時間的なるもの, in Shisô, septembre 1931 ; repris dans Mu no jikakuteki gentei 無の自覚的限定 (La détermination du néant conformément à l’auto-éveil), Tôkyô, Iwanami shoten, 1932 (NKZ VI, p. 233-259).
« Amour de soi, amour de l’autre et dialectique », p. 71-93 ; trad. de : « Jiai to taai oyobi benshôhô » 自愛と他愛及び辯證法, in Tetsugaku kenyû, février-mars 1932 ; repris dans Mu no jikakuteki gentei, op. cit. (NKZ VI, p. 260-299).
« Je et tu », p. 50-144 ; trad. de « watashi to nanji » 私と汝, in Iwanami kôza Tetsugaku 岩波講座 哲学 8, 10 (Les cours d’Iwanami. La philosophie, t. VIII et X), Tôkyô, Iwanami shoten, juillet et septembre 1932 ; repris dans Mu no jikakuteki gentei, op. cit. (NKZ VI, p. 341-427).
« L’auto-identité absolument contradictoire », p. 145-192 ; trad. de : « Zettai mujunteki jiko dôitsu » 絶対矛盾的自己同一, in Shisô, mars 1939 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai san, op. cit. (NKZ IX, p. 147-222).
« À propos de l’éveil à soi », p. 193-249 ; trad. de « Jikaku ni tsuite » 自覚について, in Shisô, main-juin 1943 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai go 哲学論文集 第五 (Recueil d’articles de philosophie, t. V), Tôkyô, Iwanami shoten, 1944 (NKZ X, p. 477-564).
« À propos de la philosophie de Descartes », p. 251-282 ; trad. de « Dekaruto tetsugaku ni tuite » デカルト哲学について, in Shisô, juillet 1944 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai roku 哲学論文集 第六 (Recueil d’articles de philosophie, t. VI), Tôkyô, Iwanami shoten, 1945 (NKZ XI, p. 147-188). 
« Compréhension logique et compréhension mathématique », trad. par Dalissier Michel and Ibaragi Daisuke, Ebisu 31, 2003, p. 115-159 ; trad. de : « Ronri no sekai to sûri no sekai » 論理の世界と数理の世界, in Geibun 芸文 (Arts et Lettres), septembre 1912 ; repris dans Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ I, p. 250-267).
« L’autodétermination du maintenant éternel », trad. par Tremblay Jacynthe, in Laval théologique et philosophique, vol. 64, n° 2, 2008, p. 245-276 ; trad. de : « Eien no ima no jiko gentei » 永遠の今の自己限定, in Tetsugaku kenkyû, juillet 1931 ; repris dans Mu no jikakuteki gentei, op. cit. (NKZ VI, p. 181-232).
« L’intuition agissante », trad. par Kuroda Akinobu, in Laval théologique et philosophique, vol. 64, n° 2, 2008, p. 277-293 ; trad. de : « Kôiteki chokkan » 行為的直観, in Shisô, août 1937 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai ni 哲学論文集 第二 (Recueil d’articles de philosophie, t. II), Tôkyô, Iwanami shoten, 1937 (NKZ VIII, p. 541-571).
« La dialectique de Hegel considérée de ma position », trad. par Dalissier Michel et Ibaragi Daisuke, in Philosophie 103, 2009, p. 51-76 ; trad. de : « Watashi no tachiba kara mita Hêgeru no benshôhô » 私の立場から見たヘーゲルの弁証法, in Hêgeru to hêgerushugi ヘーゲルとヘーゲル主義 (Hegel et le hégélianisme), éd. Kondô Shunji 近藤俊二, Tôkyô, Iwanami shoten, 1931 ; repris dans Zoku Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ XII, p. 64-84).
Rassemblées dans Nishida Kitarô, La science expérimentale suivi de Explications schématiques, Paris, L’Harmattan, 2010, les traductions suivantes ont été réalisées par Michel Dalissier et Ibaragi Daisuke :
« La science expérimentale », p. 15-82 ; trad. de : « Keiken kagaku » 経験科学, in Shisô, mars 1939 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai san, op. cit. (NKZ IX, p. 223-304).
« Explications schématiques », p. 83-120 ; trad. de : « Zushikiteki setsumei » 図式的説明, in Tetsugaku ronbunshû dai san, op. cit. (NKZ IX, p. 305-335).
« Logique du lieu et conception religieuse du monde », trad. par Tremblay Jacynthe, Théologiques, vol. 20, n° 1-2, 2012, p. 103-145 ; trad. partielle de : « Bashoteki ronri to shûkyôteki sekaikan », art. cit.
« Ce qui agit », trad. par Dalissier Michel, in Philosophie japonaise. Le néant, le monde et le corps, dir. Dalissier Michel, Nagai Shin et Sugimura Yasuhiko, Paris, Vrin, 2013, p. 259-280 ; trad. de : « Hataraku mono » 働くもの, in Tetsugaku kenkyû, octobre 1925 ; repris dans Hataraku mono kara miru mono e, op. cit. (NKZ IV, p. 175-207).

II) Textes de Nishida traduits en anglais :

Rassemblées dans Nishida Kitarô, Intelligibility and the Philosophy of Nothingness, Tôkyô, Maruzen, 1958, les traductions suivantes, réalisées par Robert Schinzinger, constituent la version anglaise d’un recueil de traductions allemandes (Kitaro Nishida, Die intelligible Welt. Drei philosophische Abhandlungen, trad. Robert Schinzinger, Berlin, Walter de Gruyter, 1943) :
« The Intelligible World », p. 68-141 ; trad. de : « Eichiteki sekai », art. cit.
« Goethe’s Metaphysical Background », p. 143-159 ; trad. de : « Gête no haikei » ゲーテの背景, in Gête nenkan ゲーテ年鑑 (Annales goethiennes), mai 1932 ; repris dans Zoku Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ XII, p. 138-149).
« The Unity of Opposites », p. 161-241 ; trad. de : « Zettai mujunteki jiko dôitsu », art. cit.
« The Problem of Japanese Culture », in Sources of Japanese Tradition, éd. De Bary Wm. Theodore t. II, New York, Columbia University Press, 1958, p. 350-365 ; trad. partielle de : Nihon bunka no mondai, op. cit.
A Study of Good, trad. par V. Viglielmo, Tôkyô, Japanese Government Printing Bureau, 1960; trad. de : Zen no kenkyû, op. cit.
« Towards a Philosophy of Religion with the Concept of Preestablished Harmony as a Guide », trad. par Dilworth David, in The Eastern Buddhist 3/1, 1970, p. 19-46 ; trad. de : « Yotei chôwa o tebiki to shite shûkyô tetsugaku e » 予定調和を手引として宗教哲学へ, in Shisô, juin 1944 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai roku, op. cit (NKZ XI, p. 114-146).
Fundamental Problems of Philosophy, trad. par Dilworth David, Tôkyô, Sophia University, 1970 ; trad. de : Tetsugaku no konpon mondai 哲学の根本問題, Tôkyô, Iwanami shoten, 1933-1934 (NKZ VII).
« Religious Consciousness and the Logic of the Prajñâparamitâ Sūtra », trad. par Dilworth David, in Monumenta Nipponica, vol. 25, n° 1-2, 1970, p. 3-16 ; trad. de la seconde section de : « Bashoteki ronri to shûkyôteki sekaikan », art. cit.
« General Summary of The System of Self-Consciousness of the Universal », trad. par Wargo Robert J., in The Logic of Nothingness: An Essay on Nishida Kitarô, Honolulu, University of Hawai‘i Press, 2005, p. 186-216 ; trad. de « Sôsetsu » 總説, in Ippansha no jikakuteki taikei, op. cit. (NKZ V, p. 419-482).
Art and Morality, trad. Dilworth David A. and Viglielmo Valdo H., Honolulu, University of Hawai‘i Press, 1973 ; trad. de : Geijutsu to dôtoku 芸術と道徳, Tôkyô, Iwanami shoten, 1923 (NKZ III, p. 239-546).
« Affective Feeling », trad. par Dilworth David and Viglielmo Valdo, in Nitta Yoshihiro and Tatematsu Hirotaka, Japanese Phenomenology, Analecta Husserliana 8, Boston, Reidel, 1979, p. 223–247 ; trad. de : « Kanjô » 感情, in Tetsugaku kenkyû, juillet 1918 ; repris dans Ishiki no mondai 意識の問題, Tôkyô, Iwanami shoten, 1920 (NKZ III, p. 51-77).
« On the Doubt in our Heart », trad. par Shore Jeff and Nakazawa Fusako, in The Eastern Buddhist, vol. 17, n° 2, 1984, p. 7-11 ; trad. de : « Jinshin no giwaku » 人心の疑惑, in Hokushinkai zasshi 北辰会雑誌 (Revue de la Société de l’Étoile Polaire), n° 35, 1903 (NKZ XIII, p. 85-89).
« The Logic of Topos and the Religious Worldview », trad. par Yusa Michiko, in The Eastern Buddhist, vol. 19, n° 2, p. 1-29 ; vol. 20, n° 1, 1986, p. 81-119 ; trad. de : « Bashoteki ronri to shûkyôteki sekaikan », art. cit.
Intuition and Reflection in Self-Consciousness, trad. par Viglielmo Valdo H., Takeuchi Yoshinori et O’Leary Joseph S., Albany, Suny Press, 1987 ; trad. de : Jikaku ni okeru chokkan to hansei 自覚に於ける直観と反省, Tôkyô, Iwanami shoten, 1917 (NKZ II).
Rassemblées dans Last Writings: Nothingness and the Religious Worldview, Honolulu, University of Hawai‘i Press, 1987, les traductions suivantes ont été réalisées par David Dilworth :
« The Logic of the Place of Nothingness and the Religious Worldview », p. 47-123 ; trad. de : « Bashoteki ronri to shûkyôteki sekaikan », art. cit.
« Concerning My Logic », p. 125-126 ; trad. de : « Watashi no ronri ni tsuite », art. cit.
« An Explanation of Beauty: Nishida Kitarō’s "Bi no Setsumei" », trad. par Odin Steve, in Monumenta Nipponica 42, 1987, p. 211–217 ; trad. de : « Bi no setsumei »  美の説明, in Hokushinkai zasshi, mars 1900 (NKZ XIII, p. 78-80).
A Study of Good, trad. par Viglielmo Valdo, Westport, Greenwood Press, 1988 ; trad. de : Zen no kenkyû, op. cit.
An Inquiry into the Good, trad. par Abe Masao and Ives Christopher, New Haven, Yale University Press, 1990 ; trad. de ; Zen no kenkyû, op. cit.  
« The Retirement Speech of a Certain Professor », trad. par Yokoyama Wayne, in The Eastern Buddhist, vol. 28, n° 2, 1995, p. 245–247 ; trad. de : « Aru kyôju no taishoku no ji » 或教授の退職の辞, in Shisô, avril 1929 ; repris dans Zoku Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ XII, p. 168-171).
« Gutoku Shinran », in The Eastern Buddhist 28/2, 1995, p. 242–244 ; trad. de : « Gutoku Shinran », art. cit.
« The Principle of the New World Order », trad. par Arisaka Yoko, in Monumenta Nipponica, vol. 51, n° 1, 1996, p. 100-105 ; trad. de : « Sekai shin chitsujo no genri » 世界新秩序の原理, décembre 1943 (non publié, NKZ XII, p. 426-434).
« Foreword to Tanabe Ryūji, Koizumi Yakumo », trad. par Yusa Michiko, in Monumenta Nipponica, vol. 51, n° 3, 1996, p. 313-316 ; trad. de : « Koizumi Yakumo den » 小泉八雲伝, préface à Tanabe Ryûji 田部隆次, Koizumi Yakumo, Tôkyô, Waseda Daigaku shuppanbu 早稲田大学出版部, 1914 ; repris dans Shisaku to taiken, op. cit. (KSZ I, p. 410-413).
« Coincidentia Oppositorum and Love », trad. par Yokoyama Wayne, in The Eastern Buddhist, vol. 30, n° 1, 1997, p. 7–12 ; trad. de : « Coincidentia oppositorum to ai » Coincidentia oppositorumと愛, conférence à l’Université Ôtani, octobre 1919 ; repris dans Mujintô 無尽灯 (La flamme inépuisable), novembre 1919 (NKZ XIV, p. 293-300).
Rassemblées dans Sourcebook for Modern Japanese Philosophy: Selected Documents, éd. Dilworth David et Viglielmo Valdo, Westport, Greenwood Press, 1998, les traductions suivantes ont été réalisées par D. Dilworth et V. Viglielmo :
« The Forms of Culture of the Classical Period of East and West seen from the MetaphysicaI Perspective », trad. par Dilworth David, p. 21-36 ; trad. de : « Keijijôgakuteki tachiba kara mita Tôzai kodai no bunka keitai » 形而上学的立場から見た東西古代の文化形態 », in Bungaku 文学 (Littérature), septembre 1934 ; repris dans Tetsugaku no konpon mondai zokuhen (Benshôhôteki sekai) 哲学の根本問題 続編(弁証法的世界)(Les problèmes fondamentaux de la philosophie, suite (Le monde dialectique)), Tôkyô, Iwanami shoten, 1934 (NKZ VII, p. 429-453).
« The Historical Body », trad. Dilworth David et Viglielmo Valdo, p. 37-53 ; trad. de : Rekishiteki shintai 歴史的身体, conférence prononcée à la Société philosophique de Shinano, 25-26 septembre 1937 (NKZ XIV, p. 265-291).
« The World as Identity of Absolute Contradiction », trad. par Dilworth David, p. 54-72 ; trad. de : « Zushikiteki setsumei », art. cit.
« Fundamental Principles of a New World Order », trad. par Viglielmo Valdo, p. 73-77 ; trad. de : « Sekai shin chitsujo no genri », art. cit.
« On the National Polity », trad. Dilworth David, p. 78-95 ; trad. de : « Kokutai », art. cit.
Rassemblées dans Yusa Michiko, Zen and Philosophy. An Intellectual Biography of Nishida Kitaro, Honolulu, University of Hawai‘i Press, 2002, les traductions suivantes ont été réalisées par Yusa Michiko :
« The Limited Status Program at the College of Humanities at the Imperial University around 1891-1892 », p. 41-44 ; trad. de : « Meiji nijûshi-go nen goro no Tôkyô bunka daigaku senka » 明治二十四五年頃の東京文科大学選科, in Tosho 図書 (Les livres), décembre 1942 ; repris dans Zoku Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ XII, p. 241-244).
« Nishida’s Letter to D. T. Suzuki concerning Zen Practice », p. 73-75 ; trad. de : la lettre de Nishida à Suzuki Daisetsu, 28 octobre 1902 (NKZ XVIII, p. 59-61).
« In Memory of My Deceased Child », p. 90-95 ; trad. de : « Kokubungakushi kôwa no jo » 「国文学史講話」の序, préface à Fujioka Sakutarô 藤岡作太郎, Kokubungakushi kôwa 国文学史講話 (Conférences sur l’histoire de la littérature nationale), Tôkyô Kaiseikan 東京開成館, 1908 ; repris dans Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ I, p. 414-420).
« On Lafcadio Hearn », p. 113-116 ; trad. de : « Koizumi Yakumo den », art. cit.
« Retirement Speech of a Professor », p. 224-226 ; trad. de : « Aru kyôju no taishoku no ji », art. cit.
« From a Letter to Watsuji Tetsurô », p. 245-246 ; trad. de : la lettre de Nishida à Watsuji, 4 janvier 1930 (NKZ XVIII, p. 396-398).
« Even the Cat is Dead », p. 246-247 ; trad. de : « Danro no soba kara » 暖炉の側から, in The Muse, mars 1931 ; repris dans Zoku Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ XII, p. 183-184).
« On the Scholarly Method: A Public Talk at Hibiya Park », p. 271-277 ; trad. de : « Gakumonteki hôhô » 学問的方法, conférence donnée le 9 novembre 1937 à l’auditorium de Hibiya ; repris dans Nihon bunka no mondai, op. cit. (NKZ XII, p. 385-394).
« My Philosophical Path », p. 301-304 ; trad. de : la préface à Tetsugaku ronbunshû dai san, op. cit. (NKZ IX, p. 3-7).
« A New Year's Lecture to the Emperor: On the Philosophy of History », p. 314-318 ; trad. de : « Goshinkô sôan. Rekishi tetsugaku ni tsuite » 御進講草案 歴史哲学ニツイテ, cour professé à l’empereur Hirohito le 23 janvier 1941 (KSZ XII, 267-272).
« In Memory of My Eldest Daughter, Ueda Yayoi », p. 332-335 ; trad. de : « Ueda Yayoi no omoide no ki » 上田彌生の思出の記, écrit le 15 février 1945 (KSZ XII, p. 261-266).
« On the Role of Religion », trad. par Kopf Gereon, in The Eastern Buddhist, vol. 35, n° 1-2, 2003, p. 229-239 ; trad. de partielle de : Shûkyôgaku 宗教学 (Science de la religion), cours professés à l’Université impériale de Kyôto, août 1913-août 1914 (NKZ XV, p. 221-381).
Rassemblées dans Japanese Philosophy. A Sourcebook, éd. Heisig James W., Kasulis Thomas P. et Maraldo John C., Honolulu, University of Hawai‘I Press, 2011, les traductions suivantes ont été réalisées par J. W. Heisig :
« Pure Experience », p. 647-649 ; trad. partielle de : Zen no kenkyû, op. cit.
« The Logic of Place », p. 649-659 ; trad. partielle de : « Basho », art. cit.
« The Eternal in Art and Poetry », p. 659-662 ; trad. partielle de : « Gête no haikei », art. cit..
« A Religious View of the World », p. 662-668 ; trad. partielle de : « Bashoteki ronri to shûkyôteki sekaikan », art. cit.
« My logic », p. 668-669 ; trad. de : « Watashi no ronri ni tsuite », art. cit.
Rassemblées dans Place and Dialectic. Two Essays by Nishida Kitarô, Oxford, New York, Oxford University Press, 2012, les traductions suivantes ont été réalisées par John Krummel et Nagatomo Shigenori :
« Basho », p. 49-102 ; trad. de : « Basho », art. cit.
« Logic and Life », p. 103-73 ; trad. de : « Ronri to seimei ».
Rassemblées dans Nishida Kitarô, Ontology of Production: 3 Essays, Durham, Duke University Press, 2012, les traductions suivantes ont été réalisées par William Haver :
« Expressive Activity », p. 35-63 ; trad. de : « Hyôgen sayô » 表現作用, in Shisô, mars 1925 ; repris dans Hataraku mono kara miru mono e, op. cit. (NKZ IV, p. 135-172).
« The Standpoint of Active Intuition », p. 64-143 ; trad. de : « Kôiteki chokkan no tachiba » 行為的直観の立場, in Shisô, juillet-septembre 1935 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai ichi 哲学論文集 第一 (Recueil d’articles de philosophie, t. I), Tôkyô, Iwanami shoten, 1935 (NKZ VIII, p. 107-218).
« Human Being », p. 144-185 ; trad. de : « Ningenteki sonzai » 人間的存在, in Shisô, mars 1938 ; repris dans Tetsugaku ronbunshû dai san, op. cit. (NKZ IX, p. 9-68).
    « The Unsolved Issue of Consciousness », trad. par Krummell John, in Philosophy East and West 62/1, 2012, p. 44-59 ; trad. de : « Torinokosaretaru ishiki no mondai » 取り残されたる意識の問題, in Tokunô Hakushi kanreki kinen tetsugaku ronbunshû 得能博士還暦記念 哲学論文集 (Recueil d’essais philosophiques pour la commémoration du soixantième anniversaire du Docteur Tokunô), Tôkyô, Iwanami shoten, 1927 ; repris dans Zoku Shisaku to taiken, op. cit. (NKZ XII, p. 5-17).

III) Études sur Nishida en français et en anglais :

Dalissier, Michel, Anfractuosité et unification. La philosophie de Nishida Kitarô, Genève, Droz, 2009.
Heisig, James, Philosophers of Nothingness. An Essay on the Kyoto School, Honolulu, University of Hawai’i Press, 2001 ; Les Philosophes du néant. Un essai sur l’école de Kyoto, trad. Isaac Sylvain, Stevens Bernard et Tremblay Jacynthe, Paris, Cerf, coll. « Passages », 2008.
Krummel, John W. M., Nishida Kitarô’s Chiasmatic Chorology. Place of Dialectic, Dialectic of Place, Indiana University Press, coll. « World Philosophies », 2015.
Kuroda Akinobu, Enjeux, possibilités et limites d’une philosophie de la vie : Kitarô Nishida au miroir de quelques philosophes français, thèse soutenue à l’Université de Strasbourg, 2003.
Stevens, Bernard, Invitation à la philosophie japonaise. Autour de Nishida, Paris, CNRS, 1999.
Tremblay, Jacynthe, Introduction à la philosophie de Nishida, Paris, L’Harmattan, 2007.
Auto-éveil et temporalité. Les défis posés par la philosophie de Nishida, Paris, L’Harmattan, 2007.
Yusa Michiko, Zen and Philosophy. An Intellectual Biography of Nishida Kitaro, Honolulu, University of Hawai‘i Press, 2002.